A Hostens, retour sur une civilisation disparue

A vélo

Départ de : HOSTENS

Arrivée à : HOSTENS


4h
45 km
Facile

Personne ne pourrait soupçonner que sous les eaux transparentes du Lac d’Hostens était un des plus grands gisements de lignite au début des années 1930. C’est aujourd’hui une plage ouverte à la baignade et une réserve pour la pêche et l’ornithologie. Retour sur cette civilisation disparue. Bonne balade !

Voir sur la carte Refermer

Partager
Ajouter au carnet de voyage

Etape 1 / Départ de l'église d'Hostens

Départ place de l'église d'Hostens.Passer devant l’ancienne gare, ici comme un peu partout dans la région Aquitaine, la voie ferrée a été transformée en piste cyclable.

L'église Saint Pierre

Les éléments comme un détail du chevet et le clocher de l'ancienne église ont réutilisés pour construire cet édifice dont les travaux ont duré de 1850 à 1863. A l'intérieur, des peintures murales représentent saint Joseph assis tenant Jésus sur ses genoux.


Etape 2 / Quartier de Rétis

Prendre à gauche vers Samion sur la D.110 puis passer par le quartier de Canet et poursuivre tout droit jusqu’au quartier de Rétis, s’arrêter aux abords de la chapelle Ste-Catherine, une petite église gothique toute simple datant du XVIe siècle, dans laquelle on a récemment découvert et restauré des peintures murales.

L'ancienne gare d'Hostens

Le chemin de fer arrive à Hostens en 1880. Cette ligne est raccordée aux grands axes Bordeaux-Agen et Bordeaux-Bayonne. Un tronçon part également d’Hostens pour rejoindre la ligne des chemins de fer économiques Le Nizan-Luxey qui passe par Saint-Symphorien et Le Tuzan.


Etape 3 / Quartier de Capsus

Enfourchez votre vélo et continuer votre route par le même chemin. Au croisement suivant, poursuivre tout droit. Juste après le pont sur le ruisseau de la Mounarde une citerne de pompiers forestiers stocke de l’eau pour intervenir sur les feux de forêt. Vous arrivez au quartier de Capsus. Prendre à gauche sur la D.348, passez le pont du ruisseau de Roumehort, admirez les eaux claires et la végétation sur les berges et continuer vers le bourg de Mano.

La gare aujourd'hui un gîte près de la piste cyclable

Acquise par le Conseil général de la Gironde, la voie ferrée est transformée en piste cyclable à la fin du XXe siècle.


Etape 4 / Le bourg de Mano

IL est assez récent, les pierres de l'église ont été déplacées pour sa reconstruction en ce point stratégique, quant au « vieux bourg » il existe toujours isolé dans les bois.

Chapelle de Sainte Catherine de Rétis

La Chapelle Sainte-Catherine, une petite église gothique toute simple datant du XVIème siècle. Une beauté sobre avec son clocher-mur sa vieille cloche protégée par un double abri de sonneur en bois. Le grand tableau, qui en est l'élément majeur, représente une peinture de Sainte Catherine datant du milieu du XVIIIème siècle.


Etape 5 / Le Tuzan et Louchats

Prendre la D.651 à gauche puis à droite en direction de la Cape Nord, poursuivre cette piste forestière n°228, continuer sur cet axe qui prend désormais le n°103a, et au croisement prendre à gauche la toute petite route bordée de chênes qui monte légèrement jusqu’à Le Tuzan. Au croisement de la D.3, traverser au passage protégé en poussant le vélo car cette route est dangereuse, et prendre vers Louchats.

La fontaine de Rétis

Au XVème siècle, une statue de la vierge aurait été trouvée dans les marais, les habitants l’auraient porté sur un char à bœufs mais les ruminants refusèrent de dépasser le site de la source, ce lieu porta le nom de l’arrêt soit : Rétis


Etape 6 / Louchats

Vous croisez à nouveau la piste cyclable Biganos-Bazas, l’ancienne gare du Tuzan est transformée en gîte vélo. Au carrefour suivant, prendre à gauche en direction de Grande Maison, suivre la borne kilométrique en pierre sur la gauche. Au croisement de Le Couy, pendre à droite, et poursuivre tout droit jusqu’à retrouver la D.115. Tourner à gauche sur cette route, et la remonter vers le nord jusqu’à Louchats. Faire le tour de la place de l’église et découvrez le Cercle de la Paix, une bâtisse qui servait autrefois de relais de poste.

Le bourg de Mano

IL est assez récent, les pierres de l'église ont été déplacées pour sa reconstruction en ce point stratégique, quant au « vieux bourg » il existe toujours isolé dans les bois. A Mano, il est un Le château de Mano est caché au fond d’une allée, sur la route d’Hostens, où habitait à la fin du XIXème et début XXème , Léo Bouyssou, député et président du Conseil Général des Landes.


Etape 7 / Les lagunes du Gat Mort

Prendre la direction de St-Magne sur la D.110 E8. Longer les lagunes du Gat Mort, où l’arrêt pique-nique est tout à fait indiqué.

Le Cercle de la Paix de Louchats

Cette bâtisse servait autrefois de relais de poste. La création des Cercles remonte à 1830, réservés aux notables puis aux commerçants et interdits aux mineurs et aux femmes, ils portent les noms « de l’Union, Républicain, des Démocrates, des Citoyens, Ouvrier, des Travailleurs, de la Concorde de la Paix, de la Fraternité, de l’Avenir ». Reflet d’une société, ils sont aujourd’hui des lieux de vie et de rencontres inter génération.


Etape 8 / Retour sur Hostens

Après la visite des lagunes, prendre la D110 E6, au croisement continuer vers Saint Magne tourner à gauche dans le bourg puis de nouveau à gauche pour prendre la D5 en direction d'Hostens

Les lagunes du Gât Mort

Ce site doit son nom au petit ruisseau qui le traverse, dont l’origine gasconne gua, le gué, indiquerait l’endroit où le courant est le plus faible (mort). Cet espace naturel sensible, propriété du Conseil général de la Gironde, veille à préserver les paysages proches de ceux qui constituaient la lande aux siècles passés. Les lagunes sont des dépressions qui datent de l'ère glacière et où la nappe phréatique affleure. Elle possèdent des richesses écologiques insoupçonnées. Leur utilisation est très ancienne comme le prouvent des photos de félix Arnaudin. Elles étaient utilisées comme lieu de pêche de baignade...


Voir sur la carte Refermer